Ce qu’a ressenti Sabine lors de sa féminisation.

En effet, faire le pas de venir pour une séance de féminisation n’est pas toujours évident, on se pose beaucoup de questions et on est jamais très sereine, jusqu’a franchir le pas… Voici l’expérience de Sabine, qui reprend l’essentiel des émotions que j’entends beaucoup revenir a moi après mes séances alors voici qui devrait vous rassurer !

Sabine qu’as-tu ressenti dans les premiers instant de notre rencontre et aussi pendant notre séance ?

Tout d’abord avant de répondre, très volontiers, au questionnaire qui suivra, je dois reconnaître que j’ai vécu un moment unique, et qui restera inoubliable. En effet pour la première fois de ma vie, je me suis montré habillé intégralement en femme et qui plus est devant quelqu’un que je ne connaissais pas quelques heures auparavant. Le plus incroyable c’est que je l’ai fait le plus naturellement du monde. Pourtant ,d’un naturel très timide et hyper pudique, dès l’instant où j’ai décidé de prendre RDV avec Jennifer jusqu’au moment où je suis arrivé chez elle, je n’ai pas eu le début du commencement d’une véritable appréhension ( ce n est pas faute de l’ avoir guettée) bien au contraire j’avais hâte ! 

Quand Jennifer m’accueille, assez rapidement, on rentre dans le vif du sujet, pas le temps de dire « ouf », je lui présente mes ensembles… et je me retrouve en collant, chaussettes hautes, talons et robe tout aussi rapidement! Tout se passe alors de façon très naturelle, je n’ en reviens pas moi-même. Je me dirige même simplement devant son grand miroir avant qu’elle ne revienne, je me sens incroyablement bien et à l’aise, le bruit de mes talons sur le carrelage m’emplissent d’ une sorte de  joie et de fierté même.(WTF) !!

 J’ai hâte de commencer le cours de maquillage. Jusqu’à cet instant, jamais, mais alors jamais, je n’aurais pu imaginer avoir envie d’apprendre à me maquiller. Là, le tournis commence à s’installer … vais-je être à la hauteur ? vais-je y arriver ? J’enseigne pourtant dans un domaine pointu et très technique où l’on met sa vie en jeu à chaque séance, comme quoi ! Jennifer est hyper pédagogue, pour elle c’est clair, simple. Jennifer me montre des gestes simples, pratiqués par des millions de filles tous les jours, inlassablement ( respect !). Installée devant le miroir, j’ai déjà oublié la moitié des éléments   « C’est quoi déjà le truc la ? « , « heu c’est quel pinceau et pour quoi faire ?  »  Ou encore  » attends mais je vais me crever un œil si j’appuie avec l’eye-liner comme ça ! » ,  » et tu tamponnes comme ça ou comme ça ? » .  J’essaye de rester concentrée mais une partie de moi est depuis longtemps dans l’émotion, planant quelque part entre bien-être et questionnement intérieur :  » SERIEUX ? mais ça te vient d’où d’un coup cette envie de maquillage et, tu aimes ? », le tout sans oublier de guider  ma main qui essaye de situer le bord de mes lèvres pour appliquer un trait sans ressembler au « Joker  » dans Batman. Jennifer m’accompagne inlassablement. C est une vraie pro!

 Une autre étape est franchie avec l’essayage des « cheveux ». ( je déteste l’autre mot..) Jennifer est pleine de ressources là aussi. Je me regarde de plus en plus souvent dans le miroir, une femme apparait de temps en temps, je crois la tenir et elle disparait tout aussi furtivement. Je ne vais avoir cesse de la retrouver désormais surtout avec la séance photo qui approche. 

Pour le shooting photo j’ai carrément envie de me lâcher mais la, je me « coince » le mental se bat avec un corps qui refuse de répondre, intérieurement je meurs d’envie de « m’exprimer »  mais le corps va refuser ou accepter très difficilement de prendre la pose que je veux . C’est vrai, c’est la première fois. Encore une fois , en professionnelle qu’elle est, Jennifer m’encourage, d’ailleurs si elle ne m’a pas demandé de sourire 42 fois (en plus elle sourit sans arrêt, son sourire est d’ailleurs incroyable). De temps en temps elle me montre les photos prises …Je lui sors alors un fameux  » Ah oui j’aime il y a  » quelque chose la . » lui dis je !Sur d’autres photos, je me trouve carrément grosse , double menton ( » bin heureusement que t’es au régime » me dis-je etc etc… je deviens critique quand je me vois et pourtant je me sens hyper bien ). Jennifer hyper respectueuse efface alors les photos . La séance passe trop vite. La fin de la séance approche … On refait un point sur les éléments du maquillage et je craque sur une trousse de maquillage avec tout ce qui va bien avec ! « Non mais sérieux, je suis incapable de savoir d’où cela me vient et pourtant ça me semble toujours aussi naturel.

 Il est maintenant temps de revenir  » à la réalité, et pourtant je mourrais d’envie de rester  « comme ça en ce qui me semble être aussi  « moi » mais le « démaquillage » ne porte pas ce nom par hasard. Pour le coup en me maquillant et en remettant des vêtements de mec j’ai eu comme un vague sentiment bref de me travestir. On doit maintenant se quitter. Alors que je trouvais magnifique la pluie et le bruit qu’elle produisait  lorsqu’elle tombait en trombe sur le toit et les vélux de chez Jennifer durant la séance, autant cette même pluie est devenue symbole de grisaille et de froid au moment où l’ on se quitte devant nos voitures . 

Merci Jennifer.

3 commentaires sur « Ce qu’a ressenti Sabine lors de sa féminisation. »

  • Bonjour j’habite sur Paris et suis une personne transgenre hormonée mais je n’ai eu que de rare occasion de sortir en femme de chez moi J’ai + de 60 ans
    Je suis mal dans ma peau depuis ma tendre enfance
    Je serai intéressée par votre féminisation du visage et apprendre à se maquiller. ALICIA

  • Bonjour Alicia,
    Si c est votre attente contactez Jennifer .
    N ayez aucune hésitation, Jennifer est d un naturel incroyable , elle est vraiment bienveillante , elle ne vous jugera pas ( du moins la seule chose qu elle jugera à la limite c est la coherence de votre style ! … comme le ferait une fille vis vis d une autre fille 😁😁😁)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *