Roxane aime se féminiser et nous raconte son histoire

J’ai eu la chance de rencontrer Roxane qui a fait appel à mes services pour apprendre à se maquiller en vu de se sentir plus féminine. Je lui ai demandé de nous raconter son histoire. La voici !

Roxane, peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Roxane, bien que je sois un homme de 64 ans née dans une petite ville de province. J’ai fait mes études à Paris et habite toujours en région parisienne. Je suis mariée depuis près de 40 ans et j’ai 2 enfants , une fille de 33 ans et un garçon de 28 ans. J’ai la chance d’être grand-père (mère ?) d’une adorable petite fille. Je travaille toujours dans une société que j’ai créée avec d’anciens collègues dans le domaine de l’informatique et des télécoms et j’ai la chance de pouvoir m’épanouir dans mon travail. 

Depuis combien de temps as-tu envie de te sentir plus femme ?

J’ai ressenti ce besoin très jeune et bien sûr de façon très confuse. Je me souviens par exemple d’une fête, je devais avoir 6 ou 7 ans, où un garçon avait été habillée en fille pour jouer un rôle. J’avais été très jaloux de ne pas avoir été choisie, et je m’en souviens encore ! Ensuite, à l’adolescence, j’adorais prendre les culottes, les jupes ,corsages  de ma sœur et me promener dans la maison et le jardin à chaque fois que je pensais être seule. Ensuite, jeune mariée, et quand l’occasion se présentait j’empruntais les affaires de  ma femme et j’allais, de nuit, me promener dans Paris, avec la peur d’être découverte et en même temps tellement heureuse de porter ces vêtements. J’ai toujours regardé les femmes comme des modèles auxquels je souhaitais ressembler. La vie a continué, avec les responsabilités de famille qui vont avec, en vivant aussi avec ces pulsions que j’enfouissais le plus souvent et qui parfois revenaient.

Est-ce une envie ponctuelle, permanente ? 

C’est une envie permanente que j’ai dû apprendre à cacher. Quand j’étais jeune il n’y avait aucun moyen de se renseigner pour comprendre ce que je ressentais. Je me sentais seule avec ces envies, que je croyais mauvaises d’autant que je vivais dans un environnement où la religion catholique tenait une place importante.

C’est bien plus tard que j’ai compris que je n’étais pas la seule à ressentir le besoin de se travestir, voire de souhaiter être une femme et que cela ne faisait pas de moi une mauvaise personne. Cela peut paraitre absurde en 2019 je sais !

Internet a facilité l’accès aux articles, discussions sur les travestis, les transgenres et m’ont aidé à comprendre ce que je ressentais. Je me laisse depuis peu le droit de vivre plus en harmonie avec ce que je ressens, et je pense que l’âge venant il est grand temps d’en profiter !

Pourquoi cette envie, qu’est ce que cela te procure ?

Je pourrais dire de façon très simple , je me sens bien en femme ! Pour être plus précise je suis plus sereine, j’ai l’impression de profiter pleinement de la vie, d’être plus en harmonie avec les gens. Je suppose que c’est dû au fait que moi je me sens mieux. 

Quand as-tu décidé de te travestir pour la première fois ?

Comme je l’ai dit précédemment j’ai commencé jeune à me travestir, suivi de longues périodes sans le faire puis des moments où je recommençais lorsque ce besoin devenait trop fort. Plus récemment j’ai eu la possibilité, quand j’étais seule avec ma maman dans ma ville natale, de m’habiller de façon très ambiguë avec pantalon de femme, soutien-gorge, chaussure de femme… J’étais tellement bien, d’autant que les gens étaient très bienveillants, ou indifférents peut être ce qui me va très bien. Cependant j’avais l’impression d’un manque, de ne pas avoir été jusqu’au bout, d’être vraiment une femme et non un homme très efféminée.

As-tu des craintes vis-à-vis de la société ?

Je n’ai pas d’appréhensions vis-à-vis de la société, je ne cherche pas à le faire savoir mais je l’assumerais sans problème. Par contre il est vrai que je redouterais d’avoir à partager ce qui est finalement mon jardin secret vis-à-vis de ma famille. Je suis assez confiante que ma fille l’accepterait sans problème, j’en suis moins sûre pour ma femme et mon fils.

Quelles sont les prochaines étapes dans ta féminisation, ou des envies que tu n’as pas encore testé mais qui te plairaient ?

Je ne pense pas aller au-delà de me maquiller, de m’habiller et de me comporter de façon la plus féminine possible. J’aimerais sortir avec des ami(e)s dans Paris, aller au restaurant, vivre en femme au moins de temps en temps.

Pourquoi avoir fait appel à moi ?

Le maquillage est pour moi un élément essentiel pour me sentir plus féminine. La première fois que je suis allée voir Jennifer je n’avais aucune idée du résultat auquel je pouvais m’attendre. Voir la transformation et le résultat apparaître peu à peu a été un moment très émouvant. Merci à Jennifer de ce qu’ elle a réalisé et de ses paroles d’encouragement qui me mettaient en confiance. Cela a été un moment déterminant.  Maintenant je souhaite apprendre à me maquiller seule pour être en mesure de sortir plus facilement quand je le souhaite sur Paris pour passer le plus de temps possible en femme en ville, avec des amis ou amies.

5 commentaires sur « Roxane aime se féminiser et nous raconte son histoire »

  • Bonjour Roxane, je te remercie pour ton témoignage, je tenais à te dire que j’avais passé un excellent moment avec toi, ta gentillesse m’a touché a la première minute ou je t’ai rencontré, ce sera un plaisir de te retrouver pour un prochain cours.
    Belle soirée à toi.
    Jennifer

  • bonsoir ma chère Roxane ;je suis Désirée petite travesti de 51ans ;tu es magnifiquement féminine ;j »ai également un peu le meme parcourt que le tien ; éduquée que par des femmes ;et donc depuis mon jeune age j « aspire à ma sentir plus féminine à plaire en tant que femme .
    BRAVO Roxane je te souhaite plein de bonheurs et d amours
    bisou .

  • Bravo belle histoire pas commune mais qu’elle régal je suis un homme d’age mur et depuis toujours je rencontre des travestis des personne sensible classe intelligence ext
    Je voudrais rencontrer une transgenre et devenir son compagnon je suis sérieux aisée libre
    Alors Jennifer connaitrais tu une personne transex qui recherche un compagnon
    l’attente d’une réponse de ta part me comblerais je te remercie BIses DAN

  • Bonjour Roxanne.
    C’est impressionnant de constater en te lisant le nombre de points communs que nous avons. Je suis passé par pratiquement le même parcours que toi, comme tant d’autres femmes comme nous. C’est vraiment bluffant, touchant et très encourageant pour mon parcours personnel car je suis en cours de féminisation depuis 2 ans et que je viens de découvrir LE site qui me manquait pour achever et assumer complètement ce désir irrésistible de pouvoir être la femme qui a toujours vécue en moi. J’aimerais vraiment être ton amie et sortir au resto, se promener tranquille comme deux copines complices. Je fonce contacter Jennifer pour qu’elle m’accompagne dans la dernière étape de ma féminisation. Merci à toutes et à bientôt j’espère.
    Bise

  • Merci pour ce témoignage Roxane. En parcourant le web à la recherche d’échanges d’expériences, je suis tombé sur ce blog et ses témoignages. 2 témoignages m’ont touchés et ont retenus mon attention, dont celui de Roxane car je me retrouve complètement dans ses mots. En effet, je suis depuis toujours et jusqu’à ce jour dans la même situation qu’elle, avec le même parcours, avec les mêmes envies, les mêmes ressentiments, les mêmes besoins, les mêmes craintes, et toujours à la recherche d’un équilibre tout en restant cachée. J’aimerai déjà pouvoir échanger plus souvent et régulièrement avec des personnes comme moi, mais ce n’est pas toujours facile de trouver. Ce blog (et le site en général) est très intéressant. J’envisage de venir un jour prochain faire une séance chez Jennifer, malgré que cela soit loin de chez moi. A bientôt, bises. Claudia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *