Témoignage de Sabine

Voici le témoignage de Sabine, j’ai adoré ses tenues et surtout son incroyable gout en souliers Louboutin ;). Je vous laisse découvrir son histoire.

-Peux-tu te présenter ? âge, sexe, situation familiale, profession, ville.

J’ai un peu plus de 50 ans, je suis né garçon, marié,  une fille, on habite en région parisienne. J’enseigne dans un milieu assez macho, connoté masculin, une activité pointue, dangereuse si on ne respecte pas les procédures ! Je pense que si ils savaient qui je suis ce serait un « choc ».

– Depuis combien de temps as-tu envie de te sentir plus femme ?

Tout s’est accéléré il y a bientôt 2 ans, suite à un changement radical de vie pro parvenu 4 ans plus tôt. En fait ce changement a juste été le révélateur de ce qui était en moi depuis au moins !  En primaire , je me souviens bien vouloir toujours être avec des filles. Bon je sentais aussi que c’était déjà compliqué, surtout à l’époque ! J’étais persuadé que je devais être une fille et que l’on a fait une piqure dans le ventre de ma mère lorsqu’elle  était enceinte et que je suis devenue un garçon dès cet instant ( oui, enfant on a de l’imagination ! Maman si tu me lis, dis moi la vérité maintenant !! lol ) . Pré ado  » j’essayais les vêtements et les chaussures de ma maman jusqu’à au jour je me suis fais  » piquer », j ai passé un sale moment, plus question d’avoir les cheveux longs , direction le coiffeur, la boule à zéro . Puis  ado, j’étais en admiration devant les filles non pas au point de vouloir seulement sortir avec elle mais surtout pour partager leur quotidien et vivre un bout de leur univers. 

Plus tard la vie active a posé sur moi une chape de plomb avec du béton armé sur mes « envies de féminin », et puis petit à petit, doucement et surement tout s’est réinstallé. L’arrivée d’internet a amplifié ce qui se passait en moi. Et pourtant ce n’est pas faute d’avoir lutté, d’avoir rejeté, de nier, de cacher, de dissimuler pendant des années ce féminin. C’est inimaginable l’énergie que l’on dépense pour tout contrôler mais à la fin c’est comme dans Sonic « c’est plus fort que toi « :). Un jour plutôt que de me laisser tomber, je me suis dis quelque chose du genre « donnes toi une chance, dis qui tu es et regardes ce qui se passe, il y a sans doute plus d’avenir ». Je suis à ce jour dans cet avenir.

– Est-ce une envie ponctuelle, permanente ? 

Du ponctuelle qui souhaite devenir permanent .

– Pourquoi cette envie, qu’est ce que cela te procure ?

Je ne sais pas d’où ça vient, mais alors absolument pas, j’ ai cherché , j’ai lu, écouté, regardé, vu tous les films qui existent sur le sujet etc. J’abandonne de plus en plus l’idée de savoir d’où cela vient. Etre Sabine ( là aussi je ne sais pas d’où sort mon prénom  je n’en ai connu aucune mais je m’identifie depuis toujours à ce prénom et je ne sais pas pourquoi ) me procure une sensation que je n’arrive pas à décrire, je me sens incroyablement bien, un sentiment de plénitude. Je pourrais passer ma vie entière ainsi , des fois je me demande même si il y a une fin à cet état au point que j’ai peur  » d’user » ce pouvoir, au point de craindre d’avoir peur de ne plus rien ressentir !

– Quand as-tu décidé de passer à l’acte, soit de te travestir pour la première fois ? Pour quelle occasion ? Qu’as-tu ressenti ?

Vers 11/12 ans j ai essayé les habits de ma maman, mais mes parents ont découvert jupe, robe et chaussures dans ma chambre ( ils ont dû rentrer plus tôt que prévu des courses )  ça a mal fini; Sans doute que je trouvais ma maman belle et que je voulais être comme elle, j ai pris cher.

– As-tu des craintes vis-à-vis de la société, ta famille etc… des appréhensions, une gêne quelconque ?

Actuellement, j’essaye de me débarrasser de la peur. Peur de la société, car même si on progresse sur la trans-identité, il y a encore un dessinateur du Monde, la semaine dernière, qui a cru bon de mêler un trait d’humour transgenre avec le sujet du moment sur l’inceste! Allez chercher le rapport?Il y a encore des générations entières qui ont à l’esprit Michel Serrault dans « La cage aux folles », ou encore Christian Clavier en madame Katia dans le « Père Noel est une ordure » et on ne peut pas dire que ce soit des rôles que l’on a envie de jouer . Récemment je ne comprenais pas le succès de Samantha oup’s , un mec jouant une nunuche, ou bien encore dans il y a quelque temps Catherine et Liliane sur canal plus . J’avoue même que Rupaul passe mal à mes yeux. Franchement pourquoi ces rôles de nunuches joués par des mecs ? Mais bon je dois l’accepter c’est une réalité. Heureusement les choses évoluent, des séries TV comme Sense8 ou Orange is the new black, montrent des trans dans des rôles autres que potiches, aux USA avec l’arrivée de Biden, des trans occupent des postes clefs, en Belgique une trans est ministre etc. Et puis il y a ma famille; Ma femme le sait , elle est prête à m’accompagner, mais en continuant vers cette voie elle ne sera plus ma femme. Ce que l’on gagne d’un côté, il semble bien que l’on perde de l’autre. Ma fille le sait aussi mais même si elle est adulte, j’ai peur de la blesser, si ce n’est déjà fait. Quant à ma maman, elle le sait aussi, je lui ai dit, elle est neutre; quant à mon papa, pas la peine d’y penser, c’ est une génération d’homme, « des vrais, des durs » le reste c est de la mauviette , sans doute des dégénérés décadents. je respecte son point de vue. Enfin dans ma vie pro, en ce moment tout le monde le sait, avec la crise sanitaire c’est le moment parfait pour tout chambouler ! (hélas non … on est d’accord ). De plus le milieu dans lequel j’évolue un agneau au milieu d’une meute de loup s’en sortirait beaucoup mieux. La je plonge dans l’inconnu.

– Quelles sont les prochaines étapes dans ta féminisation (s’il y en a à venir), ou des envies que tu n’as pas encore testé mais qui te plairaient ?

Je sais que les prochaines étapes seront de plus en plus visibles pour mon entourage . Je me connais, je vais encore multiplier les « signaux faibles » et un jour, tout comme j’ai eu le courage de contacter Jennifer, je passerai aux autres étapes que j’ai en tête. Sabine prend de plus en plus le pouvoir.

– Pourquoi avoir fait appel à moi, et qu’est-ce que je t’ai apporté dans cette étape de ta vie, si je t’ai apporté quelquechose ?


J’ai fait appel à Jennifer car il y a quelques mois, j’ai essayé un rouge à lèvres, j’ai adoré l’appliquer, mais je me suis aussi vite aperçue que je n’avais pas le mode d’emploi. Ma clef d’entrée en fait était « comment féminiser mon visage? autant j’y arrive avec le reste du corps, autant pour le visage ça va être compliqué. Donc je me suis dit « commences par la base, regardes le résultat et progresses ». Jennifer m’a vraiment aidé à poser cette base et je suis hyper satisfaite de ce que j ai pu apprendre. Hélas, malgré tout le talent de Jennifer   « et même si je suis troublée par ce premier résultat », j’ai du travail la V2 a du boulot donc ! Cette séance, que je compte renouveler au printemps avec Jennifer (entre la 3e et la 4e vague…arghh ) a posé un jalon important dans mon choix d’avancer vers ma féminisation. Je reconnais que l’approche « technique » que j’ai eu a déclenché un raz de marée émotionnel beaucoup plus intense que ce que j’avais imaginé.

A la fin de la séance et dans les 48h qui ont suivi j ai été triste et déboussolée, d’avoir quitté Sabine comme jamais je ne l’avais été et tout autant de m’apercevoir que ce n’était pas gagné, que le chemin allait être plus , beaucoup, plus long et périlleux que prévu. Mais je me suis aussi aperçue que je n’étais pas découragée, que ma motivation était intacte voir renforcée. 

 

 

9 commentaires sur « Témoignage de Sabine »

  • bonjour. c’est bizarre, toutes les histoires se ressemble. je me reconnais en Sabine. moi c’est Sandra et j’ai l’impression d’avoir vécue la même chose que toi.

      • coucou Sabine
        quand je lit ton histoire je m’identifie à toi. Petite je m’habillais en fille en cachette, j’étais bien…. moi aussi je pense que ma mère souhaitais avoir une fille car le peux de photos que j’ai j’étais habillé comme ma soeur
        enfin plein de petite chose qui fait que j’adore être Sandra. si tu as des questions n’hésite pas. gros bisous

        • C est vrai que l on retrouve cela assez souvent comme dénominateur commun le fameux  » quand j étais petite.. » ensuite il y a une « résurgence » à l adolescence , la première partie de la vie d’adulte semble mettre un couvercle ( sauf de moins en moins chez certaines maintenant ) et puis il y a le « déclenchement  » ( ou pas ) dans la seconde partie de vie … C est ton cas également ?

          • coucou Sabine. oui c’est exactement cela. j’ai de plus en plus envie de me sentir femme, mais c’est très compliqué car j’ai mes enfants à la maison. même si mon épouse est au courant et quand on arrive à être seule elle et moi je peux m’habiller, les occasions sont beaucoup trop rare à mon gout. et peux tu faire vivre Sabine tout le temps?

    • Hello Sandra.
      J’ai fait le même choix que toi , celui d’être dans la confidence avec celle que j’aime car je souhaite être dans la transparence.
      Cela étant je pense sincèrement que cela ne doit pas être facile pour elle de me voir habillée en femme même en photo (car à la base c ‘est un homme qu’elle a choisie)…alors en face à face..et donc je ne souhaite pas lui faire subir cela.
      Ce qui est difficile c’est qu’intérieurement je suis toujours la même personne, ce que j’aime je l’aime depuis le début, mes valeurs sont inchangées,( D’ailleurs j aime toujours autant le chocolat et je déteste toujours autant les betteraves !) . La seule différence , c’est que je l’exprime verbalement et physiquement ( oui j aime de ouf depuis toujours le vernis rouge et oui c ‘est super agréable (et pratique) de se glisser dans une robe ) et je comprends que cela puisse tout bouleverser pour les autres car ça ne « colle » pas…

      • ma belle Sabine. c’est très beau se que tu écrit et très vrai. je pense aussi que ça dois la gêner aussi, c’est pour cela que préfère être seule. je me contente de m’habiller , pas de maquillage pas de vernis. en fait je suis une demi femme. mon rêve est de faire comme toi c’est à dire passer une journée à Trans Beauté mais je ne sais pas comment faire alors je m’imagine………… en tout les cas ça fait du bien de correspondre avec une personne qui partage les mêmes idées. je te fait de gros bisous
        a très vite

        • Sandra ,

          Tu ne sais pas comment faire ou tu n oses pas ? 🙂

          Car techniquement pour prendre RDV avec Jennifer, je dirais que tu as le choix : mail ; téléphone , Facebook etc 😉 ….après franchir le pas c’est autre chose.( mais ça se passe super bien 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *