Première féminisation de Chouchou à l’institut Transbeauté

Première féminisation de Chouchou, qui a la gentillesse de vous raconter son experience chez transbeauté, le but étant d’aider certaines à franchir le cap .

-Peux-tu te présenter ? âge, sexe, situation familiale, profession, ville.

Chouchou est mon pseudo féminin… Je n’ai pas encore cherché de prénom féminin.

Je suis un homme de 39 ans, célibataire (même si j’ai toujours voulu fonder une famille) et je vis en région parisienne.

J’ai été Responsable de compte clients dans l’industrie et aujourd’hui en reconversion professionnelle dans le domaine de la cuisine gastronomique.

– Depuis combien de temps as-tu envie de te sentir plus femme ?

Je pense que je me suis toujours senti femme dans un corps d’un homme mais sans contradiction, sans complexe au contraire je trouve ça amusant.

J’avoue que les enfants et ados peuvent être très méchants entre eux. dans mon lointain souvenir, j’aimais porter les robes et chaussures de ma mère. J’aimais même mettre le rouge à lèvres. Une fois je suis sorti comme ça et tout le monde a rit. C’était gentillé.

Chance ou malchance, j’ai un visage très féminin avec des cils très noirs (héritage familial).

Je me souviens que tout le monde se moquait de moi lorsque j’étais enfant et me confondait avec une fille. Ce qui arrive encore aujourd’hui notamment lorsque je n’ai pas de barbe.

Ca m’a jamais vraiment quitté, puis je suis devenu homosexuel jusqu’à il y a 10 ans ma rencontre avec mon ex conjoint avec qui j’ai vécu 8 ans. Il aimait me voir porter des dessous féminins en toute intimité.

– Est-ce une envie ponctuelle, permanente ? 

Au départ, c’était très naturel et une envie permanente depuis que je suis petite.

Ca m’a ensuite quitté à cause de ces fameux codes de la masculinité et je suis devenu homosexuel.

C’est devenu ensuite ponctuelle lorsque j’étais en couple puis depuis 3 mois de manière permanente.

J’ai envie d’être femme jusqu’au bout des ongles et développer mon côté féminin.

S’il n’y avait pas le poids de la société et de la religion, j’irai plus loin dans cette féminisation qu’une simple transformation.

– Pourquoi cette envie, qu’est ce que cela te procure ?

Je me sent en accord avec moi-même, belle et séduisante. J’aime les codes de la féminité.

Ca me rend heureuse, épanouie et je peux être pleinement femme avec les tenues, perruques chaussures etc…

– Quand as-tu décidé de passer à l’acte, soit de te travestir pour la première fois ? Pour quelle occasion ? Qu’as-tu ressenti ?

j’ai décidé de me travestir il y a 2-3 mois pour aller plus loin dans ma féminisation. J’ai donc fait des recherches sur Google pour apprendre à me maquiller et je suis tombée sur le site de Jennifer.  Son site web m’a beaucoup plu en plus de son expérience professionnelle et l’accompagnement des travestis.

J’ai beaucoup aimé l’instant maquillage c’était vraiment le but premier d’apprendre à se maquiller et gagner en indépendance sur le sujet.

Ensuite est venu l’instant tenues/photos moins évident pour moi. Bien sûr parce que c’était la première fois mais aussi peut être j’avais l’impression de ne pas être crédible.

– As-tu des craintes vis-à-vis de la société, ta famille etc… des appréhensions, une gêne quelconque ?

 Oui complètement.

Comme je le disais, enfant et ados je subissais des moqueries.

Plus tard homosexuel et en couple nous avons eu du mal à se prendre par la main ou à avoir des gestes affectueux dans la rue sans subir les regards ou parfois certains propos injurieux.

Il n’y a qu’à voir ce qui s’est passé lorsque la Ministre Christiane Taubira a souhaité faire voter la loi sur le mariage pour tous et le déchaînement des passions.

J’attire tous les regards hommes/femmes alors oui une certaine appréhension à me travestir totalement et surtout à sortir dans la rue en femme.

Du côté de la famille, ils sont ouverts d’esprit mais ont tout de même difficilement accepté ma relation avec mon ex-conjoint. La raison ? souhait d’être dans un schéma classique mariage famille enfant et le regard/critiques des voisins, amis, famille.

– Quelles sont les prochaines étapes dans ta féminisation (s’il y en a à venir), ou des envies que tu n’as pas encore testé mais qui te plairaient ?

La prochaine étape c’est déjà de mieux apprendre à me maquiller et à totalement me féminiser à la maison.

Ensuite j’aimerais apprendre à avoir une démarche féminine et enfin pouvoir sortir à l’extérieur accompagnée.

– Pourquoi avoir fait appel à moi, et qu’est-ce que je t’ai apporté dans cette étape de ta vie ?

 J’ai fait appel à Jennifer parce que je voulais aller plus loin dans ma féminisation : apprendre à me maquiller sans fausse note, en profiter pour faire de belles photos en tenue de femme.

Elle m’a apporté un moment de légèreté et c’était un moment vraiment agréable et fun.

C’est une réussite et je pense faire appel à elle pour d’autres prestations.

Merci à toi Jennifer 

Je vous invite à découvrir mon travail de féminisation au travers d’autres témoignages

2 commentaires sur « Première féminisation de Chouchou à l’institut Transbeauté »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.