Une seconde expérience de féminisation avec Jennifer

Que se passe-t-il lorsque l’on vit une seconde expérience de féminisation avec Jennifer ?

Vous êtes quelques unes  à revenir vers moi pour une seconde séance de féminisation. Certaines d’entre vous multiplient, à l’envie, les séances. Nous en reparlerons mesdames.

Vous l’avez sans doute déjà vue. ( pour celles qui me suivent régulièrement). Sabine était passée il y a plus d’un an pour une première rencontre. Elle m’avait fait la promesse de revenir. C’est chose faite !

Mais comme vous allez le découvrir, elle est revenue d’une façon que nombreuses d’entre vous aimeraient tant pouvoir le faire. Je n’en dis pas plus. Je laisse Sabine partager cette “deuxième fois ».

Jennifer: “Dis nous tout Sabine sur cette deuxième séance de maquillage et de féminisation »

Sabine: « Allez, je le dis tout de suite. C’est un sentiment auquel on ne s’attend pas, mais alors pas du tout , et pourtant… »

« Tout d’abord revenons il y a un an et demi. Je rencontre Jennifer pour la première fois dans son atelier. Un atelier privatisé pour l’occasion ».

Les nombreux témoignages et histoires lus sur le site Transbeauté m’encouragent alors à franchir le pas, et à prendre rendez-vous.

Un  rendez-vous qui confirmera les commentaires déposés sur le blog et qui dépasse mes espérances. Non seulement Jennifer est une professionnelle hors pair du maquillage mais elle a « un plus » . Elle associe une véritable bienveillance doublée d’un naturel, qui fait que “ t’as l’impression que tu la connais depuis longtemps”. (on en parle de son sourire ?)

Quand elle dit de passer une robe et une paire d’escarpins, tout semble naturel.

La séance est un véritable moment de bonheur, tout se passe bien, MAIS (il faut bien un MAIS) Je ne trouve pas le courage de repartir en fille. Retour à la réalité.

« Une première séance de féminisation qui ne me quitte pas »

Les nombreuses photos prises par Jennifer permettent d’entretenir la flamme.

Les photos: il y a celles que l’on n’aime pas (surtout si on est exigeante vis à vis de soi) et il y a celles que l’on aime.

Celles que l’on aime, jusqu’à les partager sur Insta sous divers prétextes pour pouvoir se jauger jusqu’à tester son passing.

 Et il y a aussi les photos que l’on apprend à aimer quand on arrête de se comparer aux Miss-Univers !.

La seule chose qui est certaine, toutes ces photos deviennent avec le fil du temps des souvenirs…

Mais surtout, j’oublie rapidement, qu’à l’origine il s’agit d’un cours de maquillage. De plus je suis emportée par une actualité personnelle chargée.

« Le seconde séance de féminisation: une surprise..inattendue ! Pas si logique. »

La première séance est toujours en moi, mais le temps passe. Pourtant je bous intérieurement de redevenir celle que Jennifer a fait éclore lors de la première séance.

Et là, c’est la méga grosse surprise, inattendue. (La définition même de la surprise d’ailleurs !)

Ce qui est inattendu c’est que je reçois de mon épouse un bon cadeau pour une séance de féminisation.

.“Ah oui Les Louboutins” dira Jennifer à ma femme.

Effectivement, j’assume le choix de dire à celle que j’aime qui je suis. Je mesure cette chance. Surtout lorsque je lis les témoignages existants sur le sujet.

« Une seconde séance de féminisation qui se fait attendre. Le temps qui passe. La pression qui monte »

Emportée par une actualité chargée donc, je n’arrive pas à trouver une date.

Jennifer ne lâche rien et me relance. 2 saisons viennent de  passer et la troisième est déjà bien entamée.

Un petit détail qui a toute son importance. J’ai envie que mes “outfits” collent à la saison. ( un excellent prétexte pour acquérir une paire de sandales d’été. Ce qui au passage me motive plus que le régime que je ne réussis pas à faire d’ailleurs.  Arghh, je sais, je devrais).

Mais au final je réussis à me constituer une garde robe d’été comme j’aime. Je décroche mon téléphone. Je confirme une date avec Jennifer.

« Allo Jennifer, c’est Sabine, je suis prête ( j’ai même une nouvelle paire de Louboutins !) »

A peine le téléphone raccroché, tout bascule, plus rien à voir avec la première séance.

Aïe aïe aïe.. qu’est ce qui m’arrive ?. En somme ça ressemble à de la panique et pourtant j’ai envie d’y aller plus que jamais.

Je prépare mes outfits. Je commande une remorque pour l’accrocher à la voiture pour transporter robes et chaussures. ( ce n’est pas vrai hein ! Mais presque..).

 En plus je me suis donnée un objectif. Pas n’importe lequel. Quel que soit le résultat: je repars chez moi dans l’un de mes outfits préférés et ..maquillée ! (moi qui ne suis jamais sortie de mon domicile en femme)

« Repartira ou repartira pas en femme ? »

Et pourtant, malgré un stress énorme, la magie de Jennifer opère de nouveau.

Jennifer me reçoit dans un nouveau lieu.  Elle partage avec moi son enthousiasme sur les perspectives qu’elle souhaite donner à l’endroit. « Chut » c’est secret !

J’en mesure rapidement tout le potentiel.

Je retrouve bien entendu ce qui fait sa marque.

Le lieu est donc (déjà) très pro et soigné. Le professionnalisme accompagne toujours et encore ses gestes. Et bien entendu ses conseils et ses astuces sont judicieux.

Et puis, il y a les « plus » qu’apportent en permanence Jennifer: gentillesse et  bienveillance, à l’image de son immense sourire. Tiens on en (re)parle de son sourire ?

Même si elle comprend vite que je n’ai pas souvent utilisé le maquillage. Jennifer reste avant tout une pro, carrée, souriante et bienveillante.

Seconde séance de féminisation et  première sortie en femme ?

La séance se déroule parfaitement. Jennifer comprend assez vite que j’ai hâte de refaire un album photo.

La météo est parfaite. On s’installe progressivement dans le jardin. J’enchaine les “outfits”. Jennifer shoote. Une chose est certaine: les 3 heures filent comme l’éclair.

Il est maintenant l’heure de rentrer à la maison. Tout naturellement Jennifer me dit “bon alors quelle tenue pour repartir ?” . Après une suggestion de sa part, je valide son choix. Celui qui est, en définitive, le mien depuis le début. Jennifer a l’œil !

Il s’agit juste maintenant de monter dans la voiture, ensuite de rentrer à la maison. Cela  suppose de garer la voiture au parking public. Puis de traverser la rue, de monter les escaliers de l’immeuble etc etc. ET si je croise des voisins ?.  Que faire si la voiture tombe en panne ? Quoi dire en cas de contrôle d’identité ? Je pense que vous avez saisi le concept   !

Première sortie en femme: le plus difficile c’est .. ?

De trouver un endroit pour ranger son téléphone et prendre les clefs de la voiture. Des clefs qui se trouvent au fond d’un sac à main un peu improvisé

Pour la suite, ce sera juste du bonheur. Oui du bonheur. Par la chaleur qui fait en ce moment mais quelle sensation agréable d’être en robe légère et sandale.

 Et vous voulez savoir si j’ai croisé quelqu’un que je connais ? la réponse est : oui !. Et pas n’importe qui: ma voisine à la retraite qui me connaît depuis plus de 25 ans.

Je suis restée naturelle. Elle a dit: « Waou! » . Elle a même ajouté: “mais ça te va super bien en plus!”.

« Au final, que du bonheur ! « 

Voila, mesdames, vous en savez un peu plus sur le déroulement de nos séances.

4 commentaires sur « Une seconde expérience de féminisation avec Jennifer »

  • Merci Léna pour ton message. Je commence surtout à réaliser que ce que je pensais être le plus difficile est en fait le plus facile..mais ce que je pensais le plus facile , bin , n’est pas si simple. Par exemple quand on voit Jennifer , en quelques instants te transformer, tu crois que tu vas y arriver en deux/ deux ( pour moi en tout cas, je suis en difficulté. Cela dit pense avoir percé son secret… à mon avis, ses pinceaux de maquillage ne sont pas des pinceaux mais des baguettes magiques.Jennifer marraine la bonne fée).

    • Merci Sabine
      Tu as tout à fait raison ,je vois Jennifer régulièrement et elle m a fait franchir tant d’étapes, là j ai commencé à faire seule et j en mesure la difficulté , seul la pratique régulière permet de progresser et on ne remplace pa les études de Jen en quelques séances
      La j ai trouvé un studio où je vais pouvoir faire du télétravail et être Léna donc pratiquer plus souvent
      Bise à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.