le témoignage de Nicole

J’ai eu le plaisir de faire la connaissance de Nicole, qui est arrivée sans maquillage, sans tenue, mais totalement ouverte à l’essayage. On a pu réaliser une séance complète avec le prêt de vêtements , le maquillage fait par mes soins et le choix de la chevelure. J’ai hâte de la retrouver pour la suite et lui permettre d’avancer dans sa recherche de féminité. Je vous laisse découvrir son témoignage.

-Peux-tu te présenter ? âge, sexe, situation familiale, profession, ville.

Bonjour, je m’appelle Nicole, j’ai 54 ans, je suis marié depuis 30 ans avec une femme que j’adore et nous avons deux beaux grands enfants. J’habite en région parisienne, j’ai la chance, comparée à d’autres, de n’être qu’à 40 minutes de l’atelier magique de Jennifer 😉 Biologiquement, je suis indéniablement un homme 🙂  Mentalement je me sens homme ou femme selon mes envies et le moment, sans bien savoir pourquoi plus l’une que l’autre à tel ou tel instant, et qu’importe le pourquoi en fait. Je me considère comme très chanceuse d’avoir trouvée cette dualité et d’avoir pu la reconnaître et l’accepter raisonnablement bien avec le temps.

-Depuis combien de temps as-tu envie de te sentir plus femme ? Est-ce une envie ponctuelle ou permanente?

Ce n’est pas tout à fait la bonne question, je n’ai pas envie d’être plus femme, ou moins homme. J’aime passer de l’un à l’autre au gré du temps. C’est comme une vague, un cycle qui m’amène un temps sur une rive, un temps sur une autre. Je m’abandonne alors avec gourmandise, délectation, et une certaine curiosité pour la rive de la féminité, aux émotions et aux sensations qui s’y attachent. Ce cycle là je le vis depuis une vingtaine d’année de manière consciente et assumée. La nouveauté bien plus récente, c’est le désir de vivre cette féminité quand elle se présente et pas simplement de la ressentir intérieurement. Cette nouvelle envie, elle, ne date que de 3 ans peut être.

– Pourquoi cette envie? Qu’est-ce que cela te procure?

Pourquoi, pourquoi, pourquoi, oulalala….. Mais je n’en sais rien moi 🙂  Cela s’est juste imposé comme une évidente nécessité pour me sentir plus complète en tant que personne. Je me sens plus en harmonie avec moi-même.

– Quand as-tu décidé de passer à l’acte de te travestir pour loa première fois? Pour quelle occasion? Qu’as-tu ressenti?

Et bien cela s’est produit de façon tout à fait inattendue et pas du tout planifiée. J’ai toujours eu beaucoup d’intérêt et d’attirance pour les chaussures de femmes. Un jour mon épouse s’est achetée une nouvelle paire de chaussure qui m’a complètement fascinée: l’envie de les essayer était juste trop forte, ce que j’ai fais dès que j’en ai eue l’occasion. Ah mais voilà, ne serait-ce pas plus élégant avec une paire de collant ? D’un pas maintenant cliquetant, et prudent, j’emprunte des collants dans un tiroir. Mais bon aussi, il manque une robe pour parfaire la ligne du bassin, des jambes et de ces belles chaussures, non ? Je fouille donc dans la garde-robe et voilà comment je me retrouve non plus tout étonné, mais bien toute étonnée, dans une tenue de femme, devant un miroir 🙂  Qu’ai je ressentie une fois la surprise passée ? Honnêtement ce n’était pas une grande réussite : la robe m’allait comme un sac de pomme de terre, nous n’avons vraiment pas la même taille elle et moi, ma coiffure manquait singulièrement de féminité, mon visage aurait apprécié un joli maquillage et quelques bijoux auraient fait du bien à mon allure 🙂  Et pourtant, c’est bien là devant ce miroir qui me renvoyait cette autre image de moi que quelque chose s’est passé.

– As-tu des craintes vis à vis de la société, ta famille ect…des appréhentions , une gêne quelconque?

 Alalala, hélas oui. Je sens que mon épouse pourra le comprendre et j’aspire à le lui dévoiler. Mais, étant par ailleurs timide et réservée, je n’ai aucune envie de me battre contre les préjugés et d’y certainement prendre des coups. J’ai le sentiment de pouvoir atteindre un équilibre qui me convienne sans devoir affronter d’inévitables désagréments pour cela. Je comprends celles qui ont un besoin vital d’être reconnues pleinement mais je n’éprouve pas ce besoin pour le moment.

– Quelles sont les prochaines étapes dans ta féminisation ? Ou des envies que tu n’as pas encore testées mais qui te plairaient?

Oh que oui il y en a 😉  Dans le désordre: me faire des copines, trouver mon style vestimentaire, m’acheter une garde robe rien qu’à moi, des chaussures (!), savoir me maquiller, sortir en femme (ouh là j’ai le coeur qui en palpite d’angoisse et d’envie), des chaussures (ah je l’ai déjà dit non ?), que l’on me dise madame, faire du shopping en femme (ça aussi ça m’angoisse)…. Et je suis certaine que j’en découvrirai d’autres en progressant sur cette voie. 

– Pourquoi avoir fait appel à moi, et qu’est-ce que je t’ai apporté dans cette étape de ta vie, si je t’ai apporté qqch 🙂 ?

Ah Jennifer tu es la providence que je cherchais. Sans toi je serai toujours devant ce miroir à  me dire que j’ai envie d’aller plus loin mais sans jamais oser poser le pied sur la marche suivante : maquillage, compréhension, mode, havre sécurisé où pouvoir se libérer et se trouver. Ce premier rendez-vous fut un vrai déclic et je suis impatiente de pouvoir te retrouver pour me permettre de grimper cet escalier qui se révèle doucement. Et je souhaite à d’autres d’oser se lancer, vous verrez qu’elle saura vous rendre ce premier pas, que vous pensiez peut être de géant, aussi facile et naturel que possible. Gros bisous.

1 commentaire sur « le témoignage de Nicole »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *