Emma: libre d’être qui elle veut

Emma , pose mannequin
Emma

Aujourd’hui c’est Emma que nous accueillons chez Transbeauté. Son témoignage nous apprends d’elle que .. argh , je ne vais pas la spoiler ! .

En tout cas, découvrez Emma dans 4 styles différents lors du shooting photos.

A la fin, je vous en dit plus sur nos séances !


– Bonjour ! Peux-tu te présenter ? âge, genre, situation familiale, profession, ville.

« Bonjour ! Je m’appelle Emma. J’ai 51 ans, je suis divorcée et parent isolé avec mes deux filles, une chienne et une chatte. Nous habitons donc entre filles.

Je travaille dans l’informatique d’un groupe bancaire français sur Paris, et je vis dans le 91

– Quand as-tu décidé de passer à l’acte, soit de te travestir pour la première fois ? Pour quelle occasion ? Qu’as-tu ressenti ?

Mes premiers souvenirs remontent à l’âge de 6/7 ans. A ce moment, je me déguise avec les habits de mes grands mère, sans comprendre l’importance que cela a pour moi.

 Puis à 12 ans, pour la première fois, je me maquille et je m’habille avec les vêtements de ma mère. Ce jour-là, je me rends compte que c’est un besoin viscéral. Puis je me suis mise à emprunter, de manière permanente, des habits à ma mère. Par exemple pour m’habiller, la nuit, en femme, pendant que mes parents dormaient. Très vite, je comprends que j’en veux plus…

Puis avec l’âge, j’achète mes propres habits, mon maquillage, et cela continue aujourd’hui.

– Depuis combien de temps as-tu envie de te sentir plus femme ? Est-ce une envie ponctuelle, permanente ? 

J’ai toujours souhaité vivre une vie de femme, psychologiquement, je me sens beaucoup plus femme qu’homme. J’aime la diversité des habits féminin, les bijoux, les chaussures à talon, mais pas uniquement.

 Le maquillage est pour moi un art,  je souhaite le maitriser pour paraitre femme aux yeux de tous.

Durant ma vie de couple, j’ai laissé un peu de côté cette partie de moi. Pourtant, même si ma femme me laissait faire, je ne le faisais pas forcément quand je voulais car je me l’interdisais.

 Suite à mon divorce, après une courte période de 10 mois en tant qu’homme “pur”, je me suis remise à m’habiller en femme, soit depuis un peu plus d’un an.

 Petit à petit, je suis sortie pour faire mes courses, puis je suis allée au travail en femme, et maintenant, je dirais que 99% de ma vie est féminine. Quel bonheur !

– Pourquoi cette envie, qu’est ce que cela te procure ?

En fait, c’est assez simple, je suis moi, telle que je me vois et je me ressens. L’homme physique n’est qu’un comédien, qui a passé sa vie à prendre la place de la personne qui est au fond de moi. Je suis Emma, même si après 50 ans, David existe et est présent, et j’ai appris à faire avec lui, mais maintenant c’est au tour d’Emma de vivre sa vie. 

Cependant j’ai par force d’habitude du mal à faire ressortir ce côté maniéré que j’ai si longtemps caché, et je suis encore un peu perdue avec le genre lorsque je parle de moi.

Pour le moment, je suis comme une petite fille qui vit ses rêves de princesse en mettant des robes, du maquillage, des bijoux et des chaussures à talon.  

Je suis tellement épanouie que des personnes m’arrêtent dans la rue pour me dire que mon sourire rayonne de bonheur et que cela fait plaisir à voir. 

C’est un moment de ma vie que je vis, que je n’aurais jamais cru pouvoir vivre, alors je savoure chaque seconde !

– As-tu des craintes vis-à-vis de la société, ta famille etc… des appréhensions, une gêne quelconque ?

Aucune !

 Ma famille proche: ma mère et mes filles m’ont acceptées. C’est un soutien très important pour moi. Sans elles, je n’aurais pas pu me libérer de cette prison masculine si je n’avais pas obtenu leur soutien. 

Pour les autres, j’accepte leurs remarques, leurs peurs, ou tout ce qu’ils ont à dire, mais je ne leur laisse pas le choix. 

Toute ma vie j’ai fait ce que les gens me disaient de faire, je pense que personne ne s’en est vraiment rendu compte, d’autant plus que cela m’a rendu malheureuse. Alors maintenant je vis ma vie !

Ce qui est aussi important c’est que tous mes proches m’aient acceptée tel que je suis et tout le monde de me dire que j’avais été idiote d’attendre si longtemps. ( j’ai fait mon coming out l’an dernier auprès d’eux).

Donc aucune gêne ou appréhension, car j’ai réussi à les mettre de côté.

Et puis si cela choque/interroge des personnes, tant pis pour eux …

 L’important pour moi c’est mon bonheur, pas celui des autres.

– Quelles sont les prochaines étapes dans ta féminisation (s’il y en a à venir), ou des envies que tu n’as pas encore testées mais qui te plairaient ?

Je ne saurais dire, ni prédire le futur. Je savoure déjà le présent. J’ai attendu ce moment tellement longtemps sans penser être capable d’y arriver. Le futur sera ce qu’il sera, car ce sera le présent … de plus tard, donc je savourerai tout autant ces moments à venir. Ce qui est sûr, c’est que c’est moi qui choisira ce qu’ils seront !

Les envies proches sont toutes simples, par exemple pouvoir mettre une barrette sur mes vrais cheveux que je fais maintenant pousser après les avoir rasés, être capable de me maquiller et ne plus laisser de doute aux personnes qui me croisent de savoir si je suis une femme ou non.  

En une phrase: “Vivre ma vie de femme !”

– Pourquoi avoir fait appel à moi, et qu’est-ce que je t’ai apporté dans cette étape de ta vie, si je t’ai apporté quelque chose ?

J’ai découvert ton site l’an dernier, alors que je cherchais ce qui touche au travestissement , au maquillage ou toute expérience pouvant m’aider dans ma transition. 

En lisant les témoignages, ils m’ont touchés, et j’ai senti une complicité entre vous. 

Souhaitant être aidée pour apprendre à me maquiller, j’ai donc tout naturellement fait appel à toi pour cette complicité ressentie, et qui, je confirme, est bien réelle; 

J’ai également fait appel à toi, bien entendu, pour tes talents de maquilleuses qui sont tout aussi bien réels ! ..avec  là un gros boulot pour m’apprendre à me maquiller comme tu le fais 🙂 

Et puis enfin cette séance photo que tu proposes, et qui est un moment de pure bonheur. J’ai eu l’impression d’être une mannequin dans un shooting photo.

Donc, merci à toi pour ce moment passé et vivement le suivant 😉

Le mot de la fin

par Jennifer

 » Un grand merci Emma ! « 

Un des temps fort de nos séances, c’est le choix de l’habillement. Pour celles qui viennent avec leur garde-robe, la découverte des habits, chaussures, bijoux, est un moment que j’affectionne plus particulièrement ! Certaines me disent que j’ai les yeux qui pétillent !

Je sais aussi que c’est un moment important: vous vous livrez davantage. Merci pour votre confiance.

Au passage, pour celles qui n’ont pas de vêtements, je peux vous proposer, le temps d’une séance, bijoux, sacs, robes, jupes, chaussures à talons, etc.. Je sais que ce n’est pas toujours évident d’avoir sa garde-robe à domicile (on s’est comprise hein..). Aussi, je propose aussi un service de gardiennage.

Découvrez Emma et sa garde-robe dans 4 styles différents lors de notre shooting photos

  • Emma femme transgenre
  • Femme derriere un bouquet
  • Emma femme transgenre
  • Emma femme transgenre

1 thought on “Emma: libre d’être qui elle veut

Un avis ? Une réaction ? Laissez votre commentaire :