“Lindsey, sa future transition: une métamorphose de toute beauté.

Lorsque Lindsey a franchi le pas de ma porte, je l’ai regardé et je lui ai dis  » ce n’est pas un cours de maquillage dont tu as besoin aujourd’hui mais d’un relooking ». Je reconnais que j’ai été assez direct, mais j’ai vu son grand potentiel et c’était mon devoir de lui montrer qui elle est. Quand elle a vu, au final le résultat, elle a pu comprendre et elle était enchantée, tout comme moi d’ailleurs.

Peux-tu te présenter ?

Je m’appelle Lindsey c’est le prénom que j’ai choisi. J’ai 39 ans. Je vis dans une grande ville qui s’appelle Compiègne dans l’Oise. Je suis célibataire, je vis avec ma mère que j’aime énormément. Moi je me sens femme; et depuis mon premier rendez-vous avec Jennifer, je me sens encore plus femme. Je travaille comme vendeuse en libre-service que j’aime énormément. 

Depuis combien de temps as-tu envie de te sentir femme ?

C’est depuis adolescent que ça a commencé. Mon plus grand rêve est de devenir une femme. 

Est-ce une envie ponctuelle, permanente ? 

Cette envie est permanente. Depuis ma première féminisation ma mère m’a vue et ça lui a beaucoup plus. 

Pourquoi cette envie, qu’est ce que cela te procure ?

Je me sens bien comme ça. Ça me ressemble, je suis plus souriante et même vraiment très belle. Je libère enfin la personne qui était en moi ! 

Quand as-tu décidé de passer à l’acte, soit de te travestir pour la première fois ? Pour quelle occasion ? Qu’as-tu ressenti ?

Un jour, j’avais 15 ans, j’ai fouillé l’armoire de ma mère, il y avait ses chaussures à talons, je les ai mise, ça me plaisait de les porter en cachette. Et après ça a été des soutiens-gorge, après j’avais 20ans, je me suis acheté des vêtements et des chaussures. Parfois en magasin, je récupérais des collants, en rentrant chez moi je les portais et ça m’a plu…

As-tu des craintes vis-à-vis de la société, ta famille etc… des appréhensions, une gêne quelconque ?

En premier, je l’ai dit à ma mère, ça a été très difficile mais j’ai réussi. Ça a été dure pour elle mais maintenant ça va mieux. Je l’ai dis à mes collègues, ils ont accepté. Même mon patron a accepté. Le plus difficile c’est un mes oncle. Je fais les boutiques sans gêne; même un jour j’ai acheté des chaussures, la caissière m’a demandé si c’était pour un cadeau et j’ai dit non c’est pour moi! j’achète du maquillage dans des grands magasins. 

Quelles sont les prochaines étapes dans ta féminisation (s’il y en a à venir), ou des envies que tu n’as pas encore testé mais qui te plairaient ?

Je suis en train d’épiler au laser ma barbe et après mes sourcils, après le reste. Pour le moment je voudrais bien revoir Jennifer pour continuer a apprendre à me maquiller et m’habiller; aussi ma voix d’ailleurs j’ai rencontré une qui a travaillé dans un cabaret qui va pouvoir m’apprendre. 

Pourquoi avoir fait appel à moi, et qu’est-ce que je t’ai apporté dans cette étape de ta vie, si je t’ai apporté quelque chose 🙂 ?

Me montrer, montrer la femme que je suis, m’avoir appris a assortir les vêtements. Jennifer c’est la meilleure !. elle m’a fait devenir femme! 

4 commentaires sur « “Lindsey, sa future transition: une métamorphose de toute beauté. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.