L’évolution d’une personne transgenre à paris

Nouveau témoignage de Léna après notre première rencontre, il y a de cela 2 ans, nous allons revenir sur le chemin parcouru de Léna à la découverte de sa féminité. Je vous laisse découvrir son témoignage touchant et très enrichissant.

Bonjour à toutes,

Dans la vie je suis X, mais au fond de moi je suis Léna, prénom que je me suis octroyée il y a deux ans après 61 ans sous X. Oui il y a 2 ans j’ai découvert le site transbeauté de Jennifer, après beaucoup d’hésitations, de j’y vais pas, j’y vais pas, peur de l’inconnu, de ce que je suis, du ridicule, de tout enfin, de rien aussi. Je me décide enfin à envoyer un sms, « veux-tu bien me féminiser? », réponse « oui ». Le coeur qui s’emballe à 200 pulsations, juste après Jennifer me demande « comment t’appelles-tu? » et là, en moins d’une fraction de seconde « Léna », voilà comment la femme qui est en moi est née. Oui bien sûr comme toutes dans mon enfance, j’ai essayé les vêtements de ma mère, je me suis acheté de la lingerie. Mais cela a toujours été refoulé jusqu’au 4 septembre 2020 ou Léna a pris physiquement forme avec l’aide de Jennifer et mon fort désir d’être , oui ETRE car venir se faire maquiller, habiller, photographier, c’est bien mais être c’est mieux.

Puis on a pris RDV mais entre le moment de la prise de RDV, on passe par tous les états d’excitations de pouvoir enfin ETRE, à des sentiments de peur , aussi de se faire surprendre par la famille ou amis, quand on vit caché comme moi. Oui être découverte, et tout peut s’écrouler ce que tu as construite pendant 60 ans. Car en fait tu n’as toujours aucune idée de la réaction de ton entourage, on en a bien une idée mais on aimerait que cela se passe bien, soit accepter, et la probabilité est faible surtout quand tu analyses le profil des personnes très attachées à la tradition religieuse, éducation familiale, et quand tu les écoutes parler des travestis ou transgenres cela te refroidie; Bref ce sujet j ‘en ai parlé plusieurs fois avec Jennifer et on aura l’occasion d’y revenir en détail. 

Enfin nous sommes le 4 septembre 6 h du matin je prends la voiture pour 2 h 30 de route, et là autant vous dire que la conduite ne devait pas être des plus académique car la tête ailleurs et la question comment cela va t’il se passer, pour la première fois Léna devant une inconnue, et qui est réellement cette inconnue, j’attends au bas de son appartement, arrive un SMS « tu peux monter ». En arrivant devant sa porte d’entrée, une jeune femme avec un large sourire et des yeux pétillants de vie m’acceuille et me propose de lui expliquer ce que je veux, alors là impossible de parler de façon ordonnée et clairement ( pour la première fois je me mets à nue), là sa gentillesse et le fait de passer à l’acte de l’habillement t’aide à passer ce cap, de là on passe à la première tenue et au maquillage. Quel moment de détente! puis au passage de la perruque … et là c’est la question comment tu es arrivée à faire cela de moi d’1 m85 et 100 kg ?

Puis la matinée se déroule avec plusieurs tenues et perruques de manière à trouver ton style et on te propose de sortir à la porte tu refuses, tu n’oses pas, tu as peur … Et la vient la fin de séance, sur le chemin de retour tu regrettes de ne pas être sortie .

Pendant les jours qui suivent cela se bouscule dans ta tête, tu ne sais plus qui tu es et qui tu veux être, tu essais de trouver, tu laisses beaucoup de message pour essayer de comprendre ( Merci Jennifer d’avoir toujours répondu);Tu as trop envie de revivre ces moments. 

Donc tu reprends RDV et là tu te dis que tu voudrais aller plus loin faire une vie de fille pendant quelques heures, tu optes pour une séance shopping, ( avec pas beaucoup et les conseils tu te fait une première garde robe). 

Quel bon moment cette première séance de shopping, flâner dans les rayons, chercher, essayer et acheter ! Quel plaisir d’être dans ce milieu féminin, quel plaisir en rentrant de porter ses propres vêtements.

Puis nous sommes allées de RDV en RDV, manger au restaurant, sorties dans la nature etc, toujours ensemble, avec un profond désir de sortir seule pour me tester et voir la réaction des autres, le regard des autres, sortir de ma zone de confort, cela après quatre mois de rdv avec Jennifer.

Là d‘un seul coup tout s’arrête, un gros problème de santé, on frôle la mort, 5 mois d’immobilisation , tu  penses, tu réfléchis, et la tu te dis on va vivre la féminisation encore plus et avec détermination.

Première étape tu perds 20 kg pour 2 raisons, ta santé et devenir plus fine et féminine, tu en profites pour affiner les sourcils et autres . Deuxième étape tu reprends rdv, là Jennifer n’en revient pas, tu es toute fine, légère etc… Toutes les robes , pantalons, chemisiers ont un rendu différent, tu fais un pas de plus dans la féminité dans la transformation, les photos deviennent de plus en plus agréables à regarder et tout cela motive de plus en plus . On multiplie les sorties, restaurant la Coupole par exemple , les grands magasins ( galerie Lafayette , Printemps ) tu essayes, tu parles avec les vendeuses seule sans Jennifer, te promènes dans des parc , terrasse de bar , tu rencontres Tara et Emma Oh Quai Latin , tu vas a un spectacle de travesti , au cinéma , tu essaye de vivre en femme, tu manges aussi avec d’autre transgenres… plus ton corps , plus ta tenue est class plus il est facile de t’intégrer au quotidien. 

Plus haut dans mon récit  je vous faisais part qu’ETRE était le plus important et mon rêve est de pouvoir exercer une activité professionnel en femme, ayant une mauvaise vue je me suis faite faire des lunettes correctrice pour femme, je vais me refaire la dentition, mais cela n’ira pas plus loin, à 63 ans je n’entrerai pas dans une chirurgie de transformation du corps qui doit entrainer de terrible souffrance, confirmé par Jennifer et dans nos nombreuses discussions, la conclusion est, préserve tes 2 vies et enrichie toi avec ces 2 dernières. 

Oui je reviens sur le être, c’est donc de vivre mon côté féminin et aussi sans avoir de RDV avec Jennifer. Dernièrement, je me suis acheté un set de maquillage, avec ma meilleur accompagnatrice et amie. Lors de ce RDV, j’avais demandé à ce qu’elle me prépare pour le soir de façon à faire ma première sortie seule, le but étant de faire cette sortie Oh Quai Latin dans un milieu sécurisant ou tout le monde est accepté tel qu’il est. Comme je vous l’ai dit plus haut le but est quand même d’affronter la vie tel qu’elle est, je me suis rendu sur les champs Élysée, faire quelques boutique et trouver une table pour le diner, après m’avoir fait refuser l’entrée de 2 célèbres brasserie parisienne , une troisième m’ouvre ses portes et me propose une table ou je me retrouve à côté d’une dame seule aussi, après quelques regards et sourires, elle engage la parole et là aussi les premiers mots furent difficiles à venir; mais son ouverture d’esprit m’a très vite détendu et ainsi de suite, nous avons passé la soirée ensemble, tout en nous séparant vers minuit et en nous laissant nos 06 .

Tout cela pour dire : « lancez-vous il ne peut vous arriver que du positif et ne laisser pas les trains passez devant vous !

Aujourd’hui je cherche une activité professionnel que je pourrai faire en femme disons une journée par semaine, je sais développer des entreprises, je sais organiser, etc…de ma part ma profession. En résumé ce travail compléterai une vie bien rempli sur le plan sentimental, rencontre, et serai pour moi un aboutissement.

A toutes, j’espère que cette lecture n’aura pas été top ennuyeuse mais aura donné beaucoup de confiance. 

7 commentaires sur « L’évolution d’une personne transgenre à paris »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.