Transidentité : l’envie d’Evy assouvie de vivre la vie d’Evy

Le témoignage d’Evy invite à réfléchir sur l’identité de genre, l’acceptation de soi, l’importance du soutien social et l’évolution des mentalités vis-à-vis notamment des personnes LGBT+. Il met aussi en lumière les défis, les émotions et les étapes vécues par Evy dans sa quête d’authenticité et de bonheur.

Ces caractéristiques je les retrouve avec la plupart, si ce n’est, avec vous toutes.

Transbeauté vous accompagne quelque soit votre avancée, votre évolution, votre réflexion sur l’expression du genre que vous souhaitez embrasser, découvrir, ou tout simplement, tester.

Evy, eveil de son féminin : la découverte de la petite robe rouge à pois blanc

-Peux-tu te présenter ? Âge, genre, situation familiale, profession, ville.

Bonjour Jennifer,
Je m’appelle Evy, j’ai 55 ans, mariée et je travaille dans l’événementiel. J’habite en Seine-Saint-Denis.

-Depuis combien de temps as-tu envie de te sentir femme, quel a été le premier « signal » de cette envie ?

J’ai eu mes « premières émotions » en femme lorsque j’avais 8 ou 9 ans. J’ai découvert une petite robe rouge à pois blanc. Lorsque je l’ai mise, je me suis tout de suite sentie bien. Mais pourquoi avait-on cette robe dans la famille où j’étais le seul garçon ?

J’ai continué à me travestir épisodiquement jusqu’à mes 18 ans. Il faut dire que ma mère travaillait pour une marque de collants et je piochais aussi dans ces échantillons pour me sentir plus femme. D’ailleurs, les filles, je suis incollable sur les collants, les deniers, les tailles ! 🙂

Evy : partie pour … revenir !

Puis, j’ai rencontré mon épouse, Evy est restée en retrait et a disparu jusqu’à la naissance de ma fille, où je lui ai tout expliqué.

Gros choc, et puis plus rien pendant plusieurs années.

Lors de fêtes déguisées, Evy ressortait un peu, mais en look bûcheronne.

Puis la vie a continué avec des recherches sur mon moi intérieur.

-Est-ce une envie ponctuelle, permanente ?

Ponctuelle, mais tout dépend de la répétition! 🙂

– Pourquoi cette envie, qu’est-ce que cela te procure ?

En fait, je ne parlerai pas d’envie, mais plutôt de partir loin de soi. Dans le film « Total Recall » original, quand le héros va chez Recall, le vendeur lui propose une croisière égale, où il pourrait partir en voyage, mais aussi loin de lui-même en prenant une autre personnalité. C’est exactement ce que je ressens en laissant paraître Evy.

Evy : 30 ans qu’elle veut sortir

-Quand as-tu décidé de passer à l’acte, soit de te travestir pour la première fois ? Pour quelle occasion ? Qu’as-tu ressenti ?

Cela fait 30 ans qu’Evy demande à sortir, et je l’ai fait arriver par petites touches pour que mon épouse m’accepte. Sous-vêtements féminins sous mes habits d’homme, sortie déguisée lors d’anniversaires toujours en fille, etc.

Internet a bien évolué depuis des années et nous a permis de mettre un nom sur notre besoin de féminité, mais ça, on en reparlera, car c’est un long sujet.

Mais ma vraie première fois, ce fut durant nos dernières vacances, dans les Vosges. D’ailleurs, tu as un joli avant/après être passé entre tes doigts de fée! 🙂

-As-tu des craintes vis-à-vis de la société, ta famille, etc. ? Des appréhensions, une gêne quelconque ?

Les mentalités ont bien changé, et il y a aujourd’hui plus d’informations et d’ouverture. Quoique… parfois l’un ne va pas avec l’autre, mais pour Evy, seuls ma femme et nos amis très proches sont au courant, mais ils n’ont pas tous encore vu Evy comme elle est devenue.

Relooking par Jennifer de Transbeauté !

Etre Evy : se faire percer les oreilles, resserrer ses bottes, se faire siffler … Ouvrir la boite de Pandore

-Quelles sont les prochaines étapes dans ta féminisation (s’il y en a à venir), ou des envies que tu n’as pas encore testées mais qui te plairaient ?

Je suis bien comme je suis et ne veux rien changer. Peut-être juste me faire percer les oreilles… mais ça, ça doit encore se discuter (j’ai déjà un « OK » de principe pour une des deux oreilles, alors si sur un malentendu je pouvais conclure…).

-Pourquoi avoir fait appel à moi, et qu’est-ce que je t’ai apporté dans cette étape de ta vie, si je t’ai apporté quelque chose ?

La bienveillance de ton site, les blogs et les photos m’ont fait comprendre ton altruisme et ta volonté de partager.

Simplement, sans être réductrice, tu es une bonne personne avec une belle âme. Aujourd’hui, j’ai un « passing » réussi et je n’ai plus peur de « paraître » femme.

Après notre rencontre, quand je suis Evy, je suis une femme à part entière.

-Quelle anecdote peux-tu nous raconter suite à cette séance ? Ou comment te sentais-tu après cette séance ? Qu’as-tu fait tout de suite après notre rencontre ?

Après notre rencontre, je suis rentrée pour déjeuner avec ma femme et notre amie. Le « Waouh! » en me voyant m’a rendue encore plus belle. Une petite larme se dessinait sous mon œil, mais stop ! Attention au maquillage.

Arrivée dans la rue du restaurant, le lien de serrage de ma botte s’est défait, et j’ai dû, tout en faisant attention à ma jupe courte, lever délicatement la jambe et remettre le lien. À ce moment, je me suis fait siffler et klaxonner… Une vraie fille quoi.

Je ne m’en suis pas rendu compte tout de suite, c’est mon épouse qui m’a dit : « Tu n’as pas laissé indifférent le gars dans la voiture ». Ah, les hommes!

Encore merci à toi pour cette journée, et je voudrais juste ajouter que si certaines pensent que cela ouvre une boîte de Pandore, il tient à chacune d’entre nous de faire accepter et d’échanger avec notre entourage pour vivre en harmonie.

Pour moi, c’est la boîte de Pandora que je vais bientôt ouvrir!

Encore merci Jennifer.

Le mot de la fin

par Jennifer

« Merci Evy ! »

Et vous chers lecteurs, futures « lectrices » ?… qu’avez vous en tête pour révéler votre féminin ?

Transbeauté et mon blog vous accompagnent tout cet été !

Ce qui fait une bonne raison de vous abonner pour avoir la garantie de nous rater aucun article, ni témoignage !

Et puis, si vous vous décidez de franchir le pas, j’ai peut-être des dates de disponibles pour vous !

Pour me contacter, et si vous êtes timide, et rester discrète, la fiche contact est un bon moyen.

Vous vous présentez, vous me dites ce que vous voulez : un maquillage simple pour une soirée ou simplement vous faire plaisir ? Un cours ? Une séance de photos ? Du shopping ? , une demi journée ? Une sortie entre copine ? Dites le moi !

  • Evy pose pour Transbeauté

1 thought on “Transidentité : l’envie d’Evy assouvie de vivre la vie d’Evy

Un avis ? Une réaction ? Laissez votre commentaire :

En savoir plus sur Transbeauté

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading